Webinaire en vedette : Dévoilement de Parasoft C/C++test CT pour l'excellence en matière de tests continus et de conformité | Voir le séminaire

Comment publier un logiciel de la bonne manière

Portrait d'Arthur Hicken, évangéliste chez Parasoft
Le 15 juin 2023
7 min lire

Il existe des défis liés à la création et à la publication de logiciels de haute qualité. Lisez la suite pour comprendre le rôle crucial de la gestion des versions, cinq choses à éviter lors de la publication de logiciels et les clés d'une version logicielle réussie.

Le coût d'une défaillance logicielle peut se faire sentir de différentes manières. Par exemple, une entreprise publique pourrait le ressentir avec une baisse du cours de l'action. Pour une petite entreprise, cela peut signifier la faillite.

Trop souvent, je vois des organisations publier des logiciels d'une manière à peu près aussi sûre que de jouer à la roulette russe, en jouant avec la sécurité, les données privées et la sécurité de leurs clients, sans parler de la fiabilité. Ils jouent également avec la réputation et les résultats de leur entreprise. L'IEEE a publié un liste des échecs publics et vous pouvez être sûr que le logiciel échoue toujours.

La raison pour laquelle j'aime cette analogie un peu effrayante, c'est que trop souvent j'entends des gens dire des choses comme : « Ce logiciel est sorti depuis longtemps et n'a pas eu de problèmes » ou « Nous avons toujours fait comme ça et ça marche .” C'est une mauvaise façon de planifier. Une entreprise axée sur l'ingénierie logicielle recherche des moyens de créer et de publier de meilleurs logiciels qui échouent moins. Cela revient à adopter méthodologies modernes de développement de logiciels comme Agile, DevOps et intégration continue/livraison continue (CI/CD). Et planifier de manière proactive le succès en faisant la bonne chose, même si faire la mauvaise chose a fonctionné jusqu'à présent.

Les chercheurs ont constaté qu'environ la moitié des projets de logiciels informatiques échouent. Il y a beaucoup de chiffres d'autres et cette estimation n'est pas la plus élevée, alors prenons-la une minute. C'est comme jouer à la roulette russe avec trois balles dans la chambre : 50/50 de chances d'échec. Je n'aime pas ces cotes et je ne parierais certainement pas l'avenir de mon entreprise sur elles.

Regardons:

  • Le rôle crucial de la gestion des versions dans les versions logicielles
  • Erreurs courantes et dangereuses à éviter lors de la publication d'un logiciel
  • Clés pour des versions logicielles réussies

Le rôle crucial de la gestion des versions

La gestion des versions est le processus de planification, de planification, de coordination et de contrôle de la publication d'un logiciel ou d'un produit dans un environnement réel. Cela implique de gérer avec soin diverses activités, y compris le développement, les tests, le déploiement et la communication, pour assurer la livraison réussie d'une nouvelle version ou mise à jour aux utilisateurs finaux ou aux clients.

L'objectif principal de la gestion des versions est de garantir que les versions logicielles ou les mises à jour de produits sont livrées de manière contrôlée et efficace, en respectant les objectifs de qualité, de calendrier et d'entreprise. Cela implique de coordonner les efforts de plusieurs équipes, comme le développement, les tests, les opérations et le support client, pour assurer une transition en douceur du développement à la production.

La gestion des versions est cruciale pour plusieurs raisons. J'en ai capturé quelques-uns ici.

Minimise les perturbations

Lorsque des mises à jour de logiciels ou de produits sont déployées sans passer par le processus de gestion des versions, cela peut entraîner des problèmes et des interruptions inattendus pour les utilisateurs finaux ou les clients. Ces problèmes peuvent inclure des problèmes de compatibilité, des erreurs fonctionnelles ou même des pannes complètes du système. De tels incidents peuvent avoir des impacts négatifs importants sur l'expérience utilisateur, les opérations commerciales et la satisfaction globale des clients.

Une gestion efficace des versions permet de minimiser les perturbations pour les utilisateurs finaux ou les clients en garantissant que les nouvelles versions sont soigneusement testées et validées avant le déploiement. Cela réduit le risque d'introduire des bogues, des erreurs ou des problèmes de compatibilité qui pourraient nuire à l'expérience utilisateur, et cela facilite également les flux de travail DevOps.

Améliore l'assurance qualité

Grâce à la gestion des versions, les équipes de développement de logiciels peuvent s'assurer que les versions de logiciels ou les mises à jour de produits répondent aux normes de qualité et de fiabilité les plus élevées. La gestion des versions implique des tests rigoureux et des processus d'assurance qualité pour identifier et résoudre les problèmes au début du cycle de publication. Cela prend également en charge la principes des tests continus, ce qui réduit le temps d'attente pour les commentaires sur les vulnérabilités potentielles des logiciels et aide à empêcher les problèmes majeurs ou les bogues critiques d'atteindre les utilisateurs finaux.

Planification et coordination des aides

La gestion des versions implique une planification et une coordination méticuleuses des activités liées aux versions logicielles. Cela inclut la définition des objectifs de publication, la détermination des délais de publication, l'identification des dépendances et l'allocation des ressources nécessaires. En établissant un plan bien défini, la gestion des versions garantit que toutes les équipes impliquées dans le processus de publication sont alignées et travaillent vers un objectif commun.

Assure un contrôle de version et une gestion de configuration appropriés

La gestion des versions est responsable du maintien d'un contrôle de version et d'une gestion de la configuration appropriés tout au long du processus de publication. Il garantit que les versions correctes des composants logiciels sont incluses dans le package de version et que les paramètres de configuration sont correctement gérés. Cela permet d'éviter les problèmes de compatibilité, assure la cohérence et facilite un déploiement efficace.

Il établit également des procédures de gestion des différentes versions, de maintien d'une piste d'audit claire et de mise en œuvre de stratégies de versionnement et de balisage appropriées. Cela facilite le dépannage, la restauration ou les améliorations futures et garantit que le logiciel publié est traçable et responsable.

Facilite un déploiement efficace

La gestion des versions vise à optimiser le processus de déploiement en automatisant et standardisant autant d'étapes que possible. Cela réduit les risques d'erreurs lors du déploiement et minimise le temps nécessaire pour fournir des mises à jour, permettant une innovation et une réponse plus rapides aux besoins des clients.

5 erreurs courantes de publication de logiciels à éviter

La publication de votre logiciel dans un environnement réel est un processus critique et complexe qui nécessite une planification méticuleuse, une exécution soignée et une attention constante aux détails. Mais même les équipes de développement de logiciels les plus expérimentées peuvent être victimes d'erreurs courantes susceptibles de compromettre le succès d'une version logicielle.

Découvrons cinq erreurs courantes de publication de logiciels que les ingénieurs logiciels doivent connaître et, plus important encore, s'efforcer d'éviter.

1. Anciens bogues connus

Nous savons tous que nous publions des logiciels avec des bogues, car un logiciel sans défaut prendrait une éternité à créer. Mais ce n'est pas une excuse pour ne jamais corriger les bogues que nous connaissons. On a beaucoup parlé de dette technique en termes très abstraits, mais il s'agit d'une véritable mesure pratique de la dette dans votre logiciel. S'il y a un bogue là-bas et que vous ne le corrigez pas, vous feriez mieux d'avoir une assez bonne raison pour laquelle vous pensez que cela n'a pas d'importance. Prévoyez du temps pour chaque version afin d'ajouter de nouvelles fonctionnalités et d'améliorer les fonctionnalités existantes. Prenez le temps de peaufiner votre logiciel.

2. Nouveaux bogues dans l'ancien code

L'ancien code est délicat. J'ai vu des entreprises qui ont pour politique de "nettoyer si vous le réparez quand même" et d'autres où la règle est "ne touchez que ce que vous devez et uniquement lorsqu'il y a un bogue signalé sur le terrain". Les deux sont des politiques intéressantes, mais le plus important est de comprendre le risque encouru lorsque vous trouvez un nouveau bogue dans l'ancien code.

Je travaillais avec un fournisseur de matériel, et ils avaient du mal à gérer la sortie d'un nouvel outil sur du code hérité. Dans leur cas, c'était un problème de portée ambiguë qui me laisse encore me demander comment leur compilateur a pu permettre une telle folie. Ils se heurtaient à un conflit. D'une part, ils avaient ce nouvel outil. D'autre part, ils n'étaient pas censés toucher à l'ancien code à moins qu'il y ait un rapport de bogue sur le terrain.

Il est important de comprendre ce que vous prévoyez de faire avec votre ancien code, ainsi que de bien comprendre son risque pour votre organisation. Si le code est critique, l'âge n'a peut-être pas autant d'importance que vous ne le pensez. Si le code est obsolète, vous perdez peut-être du temps à tester des choses que vous n'avez pas l'intention de corriger.

3. La sécurité dans le cadre des tests plutôt que du développement

Il est malheureusement courant pour les organisations de négliger la sécurité. Dans certains cas, ils pensent pouvoir tester la sécurité de leur application. Ils ne peuvent pas. Dans d'autres cas, ils pensent que les problèmes de sécurité ne s'appliqueront pas à leur code. Elles vont.

Pour sortir de ce gâchis de défaillances de sécurité constantes, les organisations doivent renforcer le code avec de solides bonnes pratiques AppSec telles que codifiées dans un outil d'analyse statique qui fait plus qu'une simple analyse de flux. Si vous ne savez pas par où commencer, honnêtement, cela ne ferait pas de mal de suivre les règles MISRA et de commencer à les suivre pour tout code que vous écrivez à partir d'aujourd'hui.

4. La suite de tests toujours en échec et toujours réussie

Une pratique extrêmement courante et dangereuse que je vois est d'avoir une grande suite de tests et de s'appuyer sur une simple métrique du nombre de tests réussis. Par exemple, vous avez généralement un taux de réussite de 80 %, vous supposez donc que tout ira bien.

Le problème est qu'il n'y a aucun moyen de savoir si les 80 % qui sont passés aujourd'hui sont les mêmes que les 80 % qui sont passés hier. Il pourrait facilement y avoir un nouvel échec réel caché dans ces 80% - les chances sont probables - parce que quelque chose d'autre a été corrigé, laissant le nombre équilibré. Gardez votre suite de tests propre. Si vous ne le faites pas, cela ne vous dira pas grand-chose. Je remettrais sérieusement en question la valeur d'un échec de test que vous vous sentez à l'aise d'ignorer. Pourquoi ne pas sauter ce test ? C'est une approche plus honnête et utile.

5. Publication sur le calendrier

Le calendrier est le critère de publication le plus courant et le plus crucial. Les gens ont choisi une date et maintenant ils vont sortir parce que cette date est arrivée. Certes, il y a des problèmes externes qui influencent votre calendrier de publication, mais ce n'est pas parce qu'une date est arrivée qu'il est acceptable de pousser des logiciels minables sur vos futurs clients sans méfiance. Relâchez quand c'est prêt, sûr, stable et bon. Si le calendrier est une contrainte fixe, assurez-vous que votre processus vous y conduira à temps.

Clés pour des versions logicielles réussies

Une version logicielle réussie répond aux attentes des utilisateurs et contribue à la croissance et à la réputation de l'entreprise. Vous trouverez ci-dessous une ventilation de certains facteurs clés qui contribuent au succès d'une version logicielle.

Établir une vision et des exigences lucides dès le début

Une vision bien définie et une compréhension claire des exigences du logiciel sont essentielles pour une version réussie. Il est essentiel d'avoir une compréhension globale du problème que le logiciel vise à résoudre et de la manière dont il bénéficiera aux utilisateurs finaux. Assurez-vous que ces visions et exigences sont documentées à des fins de référence. En établissant une vision claire, vous pouvez aligner vos efforts de développement et vous assurer que le logiciel publié répond aux objectifs souhaités.

Maintenir une architecture modulaire

Pour réaliser des versions logicielles fluides, il est essentiel d'adopter une architecture modulaire et d'intégrer les pratiques de publication dans une culture agile. Au lieu d'avoir une seule grande application, la décomposer en composants modulaires plus petits permet des mises à jour plus faciles et réduit la complexité des versions.

Le regroupement de fonctionnalités similaires dans des applications ou composants distincts et l'établissement de contrats d'API clairs entre eux permettent des tests automatisés pour garantir la compatibilité et minimiser les risques lors des versions logicielles. Suivre cette méthode élimine le besoin de pousser l'ensemble de la pile logicielle d'un seul coup et encourage les pratiques où des mises à jour peuvent être apportées à des composants individuels.

Tirez parti de l'automatisation

L'automatisation est essentielle, en particulier sur un marché dynamique des logiciels où tout évolue désormais si rapidement. Grâce à l'automatisation, vous pouvez optimiser divers aspects du processus de développement et de publication. Un domaine crucial où l'automatisation joue un rôle essentiel est l'intégration continue et la livraison continue (CI/CD). Parasoft fournit une solution CI/CD robuste qui aide les équipes rationaliser le processus de création, de test et de déploiement changements de code, permettant des versions plus rapides et plus fréquentes. L'automatisation aide les équipes à améliorer leur efficacité, à réduire les erreurs et à obtenir des versions logicielles réussies, plus rapides, plus fiables et de meilleure qualité.

Adoptez la méthodologie de développement Agile

L'adoption d'une méthodologie de développement Agile peut améliorer considérablement les chances de succès d'une version. Les méthodologies agiles mettent l'accent sur le développement itératif, la communication fréquente et l'adaptabilité. Cette approche permet une rétroaction continue, une détection précoce des problèmes dans les codes et des ajustements en temps opportun. Des revues de sprint et des rétrospectives régulières permettent d'identifier et de traiter les risques et les goulots d'étranglement potentiels, garantissant ainsi un processus de publication plus fluide.

Incorporer l'assurance qualité et les tests

Une assurance qualité (AQ) et des tests approfondis sont indispensables pour une version logicielle réussie. La mise en œuvre d'une stratégie de test robuste, comprenant des tests unitaires, des tests d'intégration et des tests d'API, aide à identifier et à corriger les bogues et garantit que le logiciel fonctionne comme prévu. Les outils de test automatisés peuvent accélérer le processus de test et améliorer la précision. En plus des tests fonctionnels, effectuer des tests de performance, des tests de sécurité et des tests d'acceptation par les utilisateurs contribuent également grandement à garantir une version de haute qualité.

Assurer la communication et l'engagement des parties prenantes

Une communication efficace avec les parties prenantes, y compris les clients, les développeurs, les testeurs et les chefs de projet, est cruciale tout au long du processus de publication. Des mises à jour régulières, une communication transparente sur les progrès et la résolution des problèmes renforcent rapidement la confiance et garantissent que tout le monde est aligné sur l'objectif commun. Tenir les parties prenantes informées des plans de publication, des mises à jour des fonctionnalités et de tout retard potentiel permet de gérer les attentes et de réduire les malentendus.

Conclusion

En vous en tenant aux clés de la réussite des versions logicielles et en évitant les cinq erreurs courantes commises par les équipes de développement, votre équipe peut répondre aux attentes des utilisateurs et avoir un impact positif sur la réputation et les résultats de votre entreprise. Rien de moins ne vaut le pari.

Modernisez vos applications : passez des tests manuels au CI/CD

« MISRA », « MISRA C » et le logo triangulaire sont des marques déposées de The MISRA Consortium Limited. ©The MISRA Consortium Limited, 2021. Tous droits réservés.

Article connexe + ressources

Texte de démonstration des tests continus C & C++ à gauche avec le logo Parasoft C/C++test CT à droite
Webinaire
Inscrivez-vous maintenant : 18 septembre

Démo avec questions-réponses : tests continus C & C++

Démo de test de logiciels C et C++
Webinaire
Inscrivez-vous maintenant : 21 août

Démo avec questions-réponses : test de logiciels C et C++